Pôle Franco-Allemand > Économie > Investissements étrangers : la France reste leader européen

Le dernier baromètre de l’attractivité de la France, réalisé par le cabinet d’audit EY (Ex-Ernst & Young), montre qu’en 2021, la France conserve son statut de leader européen.

Investissements étrangers : la France reste leader européen

Le dernier baromètre de l’attractivité de la France, réalisé par le cabinet d’audit EY (Ex-Ernst & Young), montre qu’en 2021, la France conserve son statut de leader européen.

Interrogés entre mars et avril dernier par les experts d’EY, 56 % des dirigeants étrangers dont les sociétés sont présentes dans l’hexagone ont l’intention d’étendre leurs activités en France au cours de l’année prochaine. En 2019 ces mêmes décideurs économiques étaient 16 % à vouloir le faire et 44 % en 2021. Cette perspective devrait permettre à la France de conserver son statut de leader européen de l’investissement étranger dans le prochain baromètre.

La France devant le Royaume-Uni et l’Allemagne

Cette performance permet à l’Hexagone de rester le pays le plus attractif d’Europe en termes d’investissements étrangers pour la troisième année consécutive. Derrière, le Royaume-Uni avec 993 projets, puis l’Allemagne avec 841 projets complètent le podium.

En effet, la France a enregistré 1 222 décisions d’implantations ou d’extensions concernant des entreprises à capitaux étrangers. Un chiffre en progression de 24 % par rapport à 2020. L’Europe en général garde la confiance des investisseurs étrangers car 63 % estiment que, malgré les tensions géopolitiques actuelles, elle conserve sa capacité à améliorer son attractivité au moins à trois ans.

En France, l’activité est repartie de plus belle en 2021, soutenue par les mesures gouvernementales de soutien et stimulée par les 20 000 investisseurs étrangers déjà présents dans tous les territoires qui emploient 2,3 millions de personnes, représentent plus de 20 % du chiffre d’affaires de l’économie, plus de 14 % de l’investissement des entreprises et près du tiers des exportations.

Ces bons résultats témoignent de la dynamique observée par les chiffres publiés dans le « Bilan de l’investissement international créateur d’emplois » de Business France en mars dernier qui relevaient qu’en 2021, la France avait accueilli 1 607 projets d’investissement (+32 % par rapport à l’année 2020) qui avaient permis la création ou le maintien de 45 008 emplois (+30% par rapport à 2020).

Moins d’emplois créés par projet en France

En revanche, le nombre d’emplois créés en moyenne par projet est moins élevé en France (38) par rapport à l’Allemagne (45) mais surtout au Royaume-Uni (65).

Le nombre de projets d’implantations ou d’extensions en Europe s’est élevé à 5.877, ce qui représente une progression de 5 % par rapport à 2020 mais reste encore à – 12 % du record établi en 2017. « Les dégâts de la crise sanitaire n’ont pas été effacés », a analysé le cabinet d’audit.

Les pays européens, et avec eux la France, ont dû revoir leurs plans, réagir pour permettre à leurs économies et à leurs forces vives de passer cette épreuve. Force est de constater que les plans de relance ont produit leurs effets.

D’autre part, aux ruptures technologiques, environnementales, sociétales sont venues s’ajouter des tensions géopolitiques inédites depuis la guerre froide avec l’attaque russe contre l’Ukraine. Désormais, répondre à de simples enjeux de compétitivité n’est plus suffisant. Le développement durable et la souveraineté, notamment technologique et énergétique, sont des priorités toutes aussi importantes pour la France et ses partenaires européens face aux grands blocs américain et chinois.

Sans compter que la guerre en Ukraine constitue néanmoins un nouveau choc menaçant la reprise des investissements étrangers en Europe. 79 % des entreprises interrogées avant le 1er mars prévoyait d’investir en Europe l’année prochaine. Une proportion qui tombe à 48 % pour celles interrogées après le 1er mars.

Lien : https://www.ey.com/fr_fr/attractiveness/barometre-de-l-attractivite-de-la-france/barometre-de-l-attractivite-de-la-france-2022

 

Auteur: Jitka Mencl-Goudier
© shutterstock.com

Partager cet article
Le Pôle Franco-Allemand est une initiative de la SaarLB.

Michael Heß

Directeur SaarLB
Responsable du Pôle Franco-Allemand

hess@pole-franco-allemand.fr
+49 681 383 2500

Patricia Duray

Cheffe de projet

duray@pole-franco-allemand.fr
+33 1 45 63 63 55

Christine Bieg

Office Manager

bieg@pole-franco-allemand.fr
+33 1 45 63 63 60