Pôle Franco-Allemand > Économie > Pourquoi les PME doivent-elles tirer profit des réseaux sociaux ?

Depuis le début de la crise du coronavirus, en France comme en Allemagne, les PME ont pris conscience de l’importance décisive des canaux numériques pour entretenir les relations avec leurs clients et en prospecter de nouveaux.

Pourquoi les PME doivent-elles tirer profit des réseaux sociaux ?

Depuis le début de la crise du coronavirus, en France comme en Allemagne, les PME ont pris conscience de l’importance décisive des canaux numériques pour entretenir les relations avec leurs clients et en prospecter de nouveaux. Leur présence sur les réseaux sociaux pourrait toutefois se développer encore davantage.

Une enquête au sujet des outils numériques a été réalisée par l’institut de sondage Forsa pour le compte des Pages jaunes allemandes. Elle montre que seul un tiers des petites et moyennes entreprises (PME) allemandes utilisent actuellement des réseaux sociaux comme Facebook ou YouTube pour promouvoir leurs produits et services ou encore entrer en contact avec leurs clients, actuels ou nouveaux.

Les raisons principales d’une présence sur les réseaux sociaux sont le marketing et l’acquisition de clients (90 %), le recrutement de personnel (35 %), le service client et la gestion des réclamations (33 %), sans oublier la communication interne (20 %).

La France compte 3 millions de PME et 30 millions de consommateurs en ligne. Le pays présente donc un important potentiel pour les réseaux sociaux. Néanmoins, les PME de petite taille ont du retard à rattraper en ce qui concerne leur présence sur Internet et les réseaux sociaux.

Quels réseaux viser pour son entreprise ?

Avant de choisir les canaux les plus adaptés, les petites et moyennes entreprises doivent d’abord définir les contenus et les formats (images, articles ou vidéos) avec lesquels elles communiqueront sur les réseaux sociaux. Tous les réseaux ne se prêtent pas nécessairement aux contenus particuliers et aux activités spécifiques d’une entreprise.

Facebook, le réseau numéro 1

Si sa fin est régulièrement annoncée, les chiffres, eux, ne cessent de grimper. Facebook dénombre quelque 2,74 milliards d’utilisateurs actifs dans le monde selon le Digital Report. Le réseau social continue de faire la course en tête. En Allemagne, au moins 60 % des internautes l’utilisent régulièrement. En France, cette proportion est d’environ 73 %.

Facebook permet de s’adresser de manière ciblée aux personnes importantes aux yeux d’une entreprise et s’intéressant à ses offres. Le réseau permet non seulement d’atteindre des groupes cibles avec précision, mais aussi d’entrer en contact avec eux de manière tout à fait personnalisée.

Instagram, le réseau prometteur

Du point de vue stratégique, Instagram est actuellement l’un des réseaux les plus prometteurs. Le réseau séduit un public très large avec plus de 1,2 milliard d’utilisateurs actifs dans le monde. Il est utilisé par 46,9 % des internautes allemands et 54 % des internautes français. Son excellente fonction de story a permis à Instagram de devenir rapidement très populaire.

Aujourd’hui, aucun autre réseau ou presque n’est en mesure d’atteindre une telle portée organique. Instagram fonctionne surtout avec des images, il est donc recommandé aux petites et moyennes entreprises d’investir dans des activités graphiques et des photos de qualité pour obtenir une efficacité réelle.

LinkedIn, le réseau professionnel

LinkedIn est un réseau professionnel permettant de nouer des contacts et de représenter son entreprise. Ses membres ne s’y inscrivent pas en tant que particuliers, mais en tant qu’employés.  Ce réseau est utilisé par 722 millions de personnes dans le monde, dont environ 16 % des internautes allemands et 23,6 % des internautes français. Les PME peuvent y trouver des experts dans certains domaines, des employés potentiels et un large public très intéressé par leurs contenus.

LinkedIn est particulièrement important dans le secteur B2B, car il permet d’entrer en contact avec d’autres entreprises et de faire davantage connaître ses produits. C’est également presque un passage obligé pour recruter de nouveaux employés. Les PME ont donc tout intérêt à prendre en considération ce canal.

Et les autres réseaux ?

Alors que LinkedIn est un réseau d’envergure internationale, le réseau professionnel XING a choisi de se limiter à la région Allemagne-Autriche-Suisse. XING n’étant pas du tout utilisé en France, il ne convient pas aux PME tournées vers l’international.

Dans certains cas particuliers, les PME peuvent aussi envisager une présence sur d’autres réseaux, tels que YouTube, Twitter, TikTok ou Pinterest.

 

Auteur: Jitka Mencl-Goudier
© shutterstock.com

Partager cet article
Le Pôle Franco-Allemand est une initiative de la SaarLB.

Michael Heß

Directeur SaarLB
Responsable du Pôle Franco-Allemand

hess@pole-franco-allemand.fr
+49 681 383 2500

Patricia Duray

Cheffe de projet

duray@pole-franco-allemand.fr
+33 1 45 63 63 55

Christine Bieg

Office Manager

bieg@pole-franco-allemand.fr
+33 1 45 63 63 60